Les faits sur l’eau embouteillée

Qu’est-ce que l’eau embouteillée?

L’eau embouteillée est vendue ou donnée dans des contenants scellés aux consommateurs. Elle doit rencontrer toutes les règles fédérales et provinciales sur l’eau potable. L’eau embouteillée ne doit pas contenir des édulcorants ni des additifs chimiques et doit être sans calories et sans sucre.

 

Définitions

Il y a de nombreux types d’eau embouteillée. L’ACEE donne les définitions suivantes pour aider au choix de l’eau embouteillée (basées sur la réglementation proposée du chapitre 12 de la LAD de Santé Canada).

 

Eau naturelle

Doit provenir d’une source d’eau souterraine ou d’une source naturelle approuvées.

 

Eau de source

Doit provenir d’une source souterraine d’où l’eau jaillit naturellement vers la surface. L’eau de source peut être captée à l’émergence naturelle ou d’un puits. Les sels minéraux dissous peuvent être à n’importe quel niveau.

 

Eau minérale

Doit provenir d’une source souterraine d’où l’eau jaillit naturellement vers la surface. L’eau minérale peut être captée à l’émergence naturelle ou d’un puits. Elle doit avoir au minimum 250 mg/litre de sels minéraux dissous.

 

Eau glaciale ou de glacier 1

Doit provenir de la fonte de glacier et doit maintenir une composition minérale constante et avoir les mêmes caractéristiques que l’eau du ruisseau glacial à son point d’émergence.

 

Eau gazéifiée ou "pétillante"

Lorsque la gazéification naturelle a été enrichie pour rendre l’eau plus effervescente. "Naturellement gazéifiée" ou "naturellement pétillante" Lorsque l’eau au moment de l’embouteillage contient le même niveau de gaz carbonique qu’à son émergence.

 

“Eau embouteillée autre que les eaux naturelles”

  • Doit être obtenue d’une ou des sources approuvées.
  • Peut provenir d’un système d’eau municipale.
  • Peut être modifiée de façon importante de sa composition ou de ses caractéristiques originales en utilisant des procédés sécuritaires.
  • Les procédés d’ozonation, de chloration ou d’autres procédés ou agents désinfectants sécuritaires sont acceptables.
  • Les procédés incluent aussi la réduction partielle ou totale des gaz dissous ou des solides non dissous.
  • Les procédés peuvent inclure la réduction partielle ou totale des substances instables.
  • Doit être embouteillée ne dépassant pas les concentrations maximales permises définies dans le Guide canadien de la qualité de l’eau potable.
  • Est l’appellation permise pour l’eau "embouteillée conditionnée" autre que les eaux naturelles

 

Eau déminéralisée

L’eau traitée ne doit pas contenir plus de 10 mg/litre de sels minéraux dissous totaux. L’eau peut être traitée par osmose inverse, déionisation, et tout autre procédé approuvé.

 

Eau distillée

  • Par vaporisation et condensation, contenant 10mg/litre ou moins de sels minéraux dissous. Peut porter l’appellation "déminéralisée" ou "distillée".
  • Eau reminéralisée
  • Peut contenir n’importe quel niveau de sels minéraux dissous ajoutés.

 

"Eau potable”

Qualificatif facultatif après "eau" dans le nom commun (ex. "eau potable distillée", "eau potable déminéralisée". Le mot "potable" n’induit pas le consommateur en erreur.

 

Aide à l’état d’urgence

L’ACEE et ses membres participent activement avec les autorités gouvernementales pour l’élaboration des plans d’urgence dans le but de pouvoir livrer l’eau embouteillée au besoin. L’industrie de l’eau embouteillée a déjà fourni des millions de litres d’eau embouteillée au fils des années en réponse aux urgences qui ont interrompues les services d’eau potable.

 

  • Des dons d’eau embouteillée ont été faits aux victimes d’inondations à Trenton, Ontario et à Moncton, Nouveau Brunswick en 2008 ;
  • Les membres de l’ACEE ont donné 200 000 litres d’eau embouteillée pour aider les Vancouvérois après les tempêtes en novembre 2006, lors de l’interruption des services d’eau municipaux ;
  • .Des millions de litres ont été donnés pour aider les victimes de l’ouragan Katrina en 2005 ; et
  • Plus de 1,5 millions de litres ont été donnés aux citoyens de Walkerton, Ontario après que leurs puits municipaux aient été contaminés en 2000.

 

Veuillez visiter la section Foire aux questions pour plus d’information.

Publications